Banque de la jeunesse : le poisson d’avril de Nicolas Sarkozy !

Publié le par carolineadomo

 

 

Dans une salle composée de militants qui, compte tenu de l’âge de nombreux participants, prouve qu’à lUMP on reste jeune longtemps, Nicolas Sarkozy a décliné ses propositions pour la jeunesse.


Le candidat de lUMP a démontré quil ne connaît pas la jeunesse de notre pays. Il sous-estime complètement le sentiment de délaissement de toute une génération qui fait face à des difficultés considérables daccèà la formation, à lemploi, au logement, à la culture, à la mobilité.


Revenant à la porte de Versailles, dans une salle qui lui avait plutôt réussi en 2007, Nicolas Sarkozy na pas mis son discours en cure de jouvence. Récitant son couplet habituel sur lassistanat, il a pointé du doigt la mauvaise jeunesse, celle qui selon lui, ne veut pas travailler.


Avec un taux de chômage des jeunes qui frôle les 25%, Nicolas Sarkozy ne sest pas rendu compte quil insultait ceux qui ont subi en première ligne les effets de la politique injuste et inefficace conduite ces cinq dernières années.


Dans ce contexte, sa proposition de créer une banque de la jeunesse pour soutenir les projets de création dentreprise, passe complètement à côté de la complexité des enjeux. Derrière le packaging sémantique, cette annonce est creuse et floue. 


François Hollande qui place depuis plus dun an la question de la jeunesse au cœur dun nouveau rêve français, continue lui de proposer des avancées ambitieuses pour que la jeunesse de France ne soit plus la génération sacrifiée dune France de laustérité et du désespoir.

 

 

 

 

Par Bruno Le Roux, Equipe de campagne de François Hollande

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article