Il ne suffira pas d’intervenir sur le béton !

Publié le par carolineadomo

 

Après avoir suivi François Hollande sur son initiative de banque publique d’investissement, Nicolas Sarkozy reprend l’idée d’une nouvelle génération d’opérations de renouvellement urbain. Tout à ses effets d’annonce dans un domaine emblématique de l’échec de sa politique, le candidat conservateur oublie qu’il ne suffit pas d’intervenir sur le béton : il faut également s’attacher à améliorer la vie des hommes et des femmes qui habitent les quartiers. Pas un mot, ce matin sur RMC / BFMTV, sur ce qui fait leur quotidien : leurs associations, leurs solidarités, leurs galères aussi.

 

Comme souvent, Nicolas Sarkozy tord les faits et les chiffres. « Y a-t-il eu une explosion dans les banlieues depuis 5 ans ? » - Que sont, alors, les émeutes de Villiers-le-Bel en 2007 ou de Grenoble en 2010 ? « S’il y a bien un pays qui a pris en main la question des banlieues, c’est la France » - La réalité de la politique de la ville en France c’est un budget divisé par 2 depuis 2008. Courageusement, les associations et les élus locaux continuent pourtant d’assurer, dans les quartiers, une présence essentielle et de jouer un rôle déterminant dans l'accès aux droits, l’accompagnement de la scolarité, l’aide à la parentalité,…

 

Un PNRU 2 est donc bien nécessaire - il est grand temps que le Président sortant s’en aperçoive. Encore faudrait-il également achever le premier programme de rénovation, dans un contexte où les maires et présidents d'agglomérations peinent à obtenir de l'Etat les financements nécessaires. Cela ne suffira pas, par ailleurs, à répondre aux besoins des habitants des quartiers. Quand, en ZUS, un habitant sur trois vit sous le seuil de pauvreté, quand plus de qautre jeunes sur dix y sont au chômage, quand le taux d’atteinte aux personnes y est supérieur de près de 6% à celui de leur circonscription, quand près d’un habitant sur quatre y a déjà renoncé à des soins pour raisons financières, il y a une urgence humaine à laquelle Nicolas Sarkozy est sourd.

 

Dès son discours du Bourget, François Hollande s’est engagé à lancer une nouvelle génération d’opérations de renouvellement urbain et de cohésion sociale pour mener de front la bataille de la qualité de vie et celle de la réussite pour tous. Un travail de fond a été engagé depuis de nombreux mois avec les forces vives des quartiers pour que l’égalité territoriale soit une réalité : par l’affectation prioritaire des emplois créés dans l’éducation nationale dans les écoles qui en ont le plus besoin, dans les quartiers et les autres territoires délaissés par la République, par la création d’emplois à destination des jeunes, par le soutien aux entreprises qui se créent et qui innovent, par le respect de la démocratie locale et de la vie associative et culturelle dans les quartiers.

 

Rénover les quartiers, mais également accompagner ceux qui y vivent : François Hollande présente un projet de justice territoriale.

 

 

 

 

Par Pierre Moscovici et Thierry Repentin, Equipe de campagne de François Hollande

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article