Le troisième plan cancer : une exigence forte.

Publié le par carolineadomo

 

 

Alors que le cancer demeure la première cause de mortalité dans notre pays et qu’un Français sur 2 y sera confronté au cours de sa vie, François Hollande a rappelé son ferme engagement pour la mise en place rapide d’un troisième plan cancer. Il a précisé le contenu qu'il entendait donner à ce plan.


 

Des progrès importants ont été accomplis ces dernières années grâce au travail quotidien des professionnels, des chercheurs et des associations. Une implication ambitieuse des pouvoirs publics est nécessaire : un millier de nouveaux cas diagnostiqués chaque jour, le tabagisme en augmentation, les conditions de vie des personnes malades précarisées. Les Français attendent une impulsion nouvelle. 


 

Le troisième plan cancer proposé par François Hollande s’articulera selon trois exigences.

- La prévention d’abord, doit être érigée au rang de priorité avec un soutien accru à la recherche et un combat sans relâche contre le tabagisme : cela implique une contribution financière importante des industriels du tabac, qui ont réalisé d'importants bénéfices. 

- L’individualisation des traitements ensuite, doit se généraliser avec le développement d’une approche personnalisée des malades.

- L’appui aux malades enfin, suppose des actions résolues car ils rencontrent trop souvent des problèmes financiers et des difficultés d’accès aux crédits et aux assurances, alors qu’ils luttent déjà pour leur survie.


 

Engager une nouvelle étape dans la lutte contre le fléau du cancer est un devoir de santé publique, une exigence humaine, la réponse à une attente de solidarité.

 

 

 

 

 

 

Par Marisol Touraine et J-Marie Le Guen, Equipe de campagne de François Hollande

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article