Lutte contre le terrorisme : 7 ans après Nicolas Sarkozy se pose les mêmes questions et fait les mêmes annonces.

Publié le par carolineadomo

 

« La lutte contre le terrorisme n’est ni de droite ni de gauche » c’est en ces termes que Nicolas Sarkozy, Ministre de l’Intérieur, présentait son projet de loi de lutte contre le terrorisme.


C’était en 2005 au lendemain des attentats de Londres, et  de Charm-el-Cheir.


L’heure était déjà à la mobilisation contre le terrorisme : Propositions de surveillance des échanges téléphoniques, de la conservation de leur contenu par une autorité administrative et non judiciaire, analyse et détection des relations internet, suivi et enregistrement des déplacements des individus à l’étranger.


A l’appui de son texte, Nicolas Sarkozy, s’interrogeait sur la capacité de ses services à suivre et à rendre des comptes sur les jeunes qui partaient dans les pays qualifiés à risques «  pourquoi un jeune se déplace-t-il, pourquoi reste-t-il et pourquoi revient-il, nous devons le savoir ! » disait-il en faisant voter ce « Patriot  Act à la Française… »


7 ans plus tard, le même Nicolas Sarkozy, désormais Président-candidat, pose les mêmes questions et apporte les mêmes propositions de réponses. 


La lutte contre le terrorisme mérite un examen sérieux des mesures mises en place pour savoir concrètement ce qu’il convient d’améliorer pour les rendre plus efficaces et les français sont en droit d’attendre mieux que des effets d’annonce.

 

 

 

 

 

Par François Rebsamen, Equipe de campagne de François Hollande

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article