La mythomanie statistique de l’UMP.

Publié le par carolineadomo

 

 

Cette semaine, à quelques jours d’écart, l’UMP et le gouvernement, dans un grand jeu coordonné, ont transformé les mauvaises nouvelles en bonnes.


 

1. Sur le chômage : en faisant croire que le dixième mois consécutif de hausse du chômage n’était pas un mauvais mois, sous le prétexte que la hausse était moins forte que le mois précédent !


 

2. Sur les finances publiques : l’annonce des chiffres du déficit public donne lieu à une interprétation ubuesque. Le résultat obtenu sur le déficit améliore de 0,1 point les prévisions qui étaient très négatives puisqu’en 2011, le déficit a donc atteint 5,2% du PIB. Surtout, la dette publique est de 1 point supérieure aux prévisions, ce qui est dramatique.


 

C’est bien la dette qui intéresse les Français car c’est elle qui mesure l’ardoise que leur laisse Nicolas Sarkozy.


Fin 2011, la dette publique française a donc atteint un nouveau record de 1717 milliards d’euros soit 26 415 euros par habitant.


 

En cinq ans, la dette a donc augmenté de 565 milliards d’euros, du jamais vu ! La dette publique ramenée à la richesse nationale atteint maintenant 85,8%, soit une hausse de 21,7 points !


 

L’UMP vient d’inventer une nouvelle figure mythologique. Cassandre annonçait les mauvaises nouvelles qui finissaient par se produire. Nicolas Sarkozy lui, les déguise pour faire croire qu’elles sont bonnes.


 

Le problème est que derrière le déguisement et la manipulation orchestrée par quelques mythomanes, la vérité des chiffres demeure : le clan Sarkozy a échoué sur toute la ligne.


 

Les Français sanctionneront bientôt ceux qui n’ont eu de cesse d’échouer et de chercher à les tromper !

 

 

 

 

 

 

Par Bruno Le Roux, Equipe de campagne de François Hollande

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article